vendredi 19 décembre 2008

Une chaîne pour le centième...

_
C'est déjà mon centième billet sur ce blog. Avant d'entretenir une nouvelle chaîne je tiens à remercier tous ceux qui viennent par ici pour me lire, m'encourager ou me contredire. Le nombre de visiteurs croît régulièrement et je n'ai franchement pas à me plaindre de leurs qualités.

Je remercie aussi les autres blogueurs, que je visite régulièrement (voir ma blogroll en bas à droite...), pour ce qu'ils m'apprennent et pour les quelques visiteurs qu'ils m'envoient. Aux premiers rangs Arnaud, l'Hérétique, Quitterie, Claudio, Françoise, Nelly et Christophe.

Christophe Ginisty, qui n'aime pas les chaînes, a justement eu la bonne idée d'en lancer une. Il s'agit de citer deux sources de doutes concernant le MoDem contre trois sources d'espoir. L'un des premiers tagués fut l'Hérétique, qui refila la patate chaude à Nelly qui, dans un élan revanchard impitoyable, ne me laisse pas d'autre choix que d'étaler mon ressenti kinédémocrate.



Il ne faudrait pas que ça devienne une habitude, mais voici:


Premier doute: Le doute le plus important pour moi se situe clairement dans ce que j'appellerais notre potentiel révolutionnaire. Je ne doute pas des excellentes intentions des uns ou des autres pour faire de la politique autrement, ni mêmes de la plupart des idées que j'entends ou lis ici et là. Je doute de la profondeur et de la radicalité du changement que nous serons en mesure de proposer à nos concitoyens. Que ce soit par nature, par réflexe ou par précipitation, les archaïsmes que nous voulons fuir nous collent un peu trop à la peau.

Il me semble que trop peu de personnes au MoDem ont saisi l'opportunité que représente la naissance de cette nouvelle force politique pour rénover notre démocratie de fond en comble. Pourtant je suis persuadé que la demande est énorme et que le moment est propice.

Second doute: François Bayrou. Ne vous inquiétez pas, il est aussi un espoir. Mais pour un trop grand nombre de français, François Bayrou est le MoDem et le MoDem n'est que François Bayrou. Marielle de Sarnez ne suffit pas à montrer la diversité et l'ampleur de notre mouvement. Je vois que Jean Peyrelevade est de plus en plus présent médiatiquement, tant mieux. Il faut continuer. Maintenant que le MoDem a des élus, même s'il ne s'agit "que" d'élus locaux, il faut les mettre en avant et lever le voile sur cette machine qui se met en route, sur le travail en cours. Il faut que les français voient l'action et la diversité du MoDem.



Premier espoir: François Bayrou. Comment ne pas le citer quand il est à l'origine de ce qui nous rassemble ici? Son intégrité, sa détermination, sa clarté, sa pédagogie, sa pertinence et son impertinence aussi. Toutes ses qualités lui ont permis contre vents et marées de créer une force politique qui tient la route et qui, malgré sa jeunesse, a déjà une influence considérable sur ses adversaires. De quoi voir loin.

Deuxième espoir: Les élections et les sondages. Contrairement à ce que la plupart des médias et même certaines personnes en interne en disent, le socle électoral qui a porté François Bayrou à près de 19% aux présidentielles de 2007 est pratiquement intacte. C'est une base incroyable pour fonder quelque chose de solide et de rassembleur. En partant de 6% on est arrivé à 19%. En partant de 19%...

Troisième espoir: Vous, amis blogueurs et visiteurs du bord de ma fenêtre, du MoDem ou d'ailleurs. Quand je vois, malgré tout ce que nous traversons, la diversité et la qualité des réflexions, l'engagement au niveau local comme national et la réactivité de l'ensemble, je ne peux qu'être convaincu qu'une dynamique constructive est en marche.


Voilà qui est dit... je dois maintenant désigner les prochains maillons. Les quatre heureux élus sont Luc Mandret, Claudio, BGR et Françoise.


Aurélien

8 commentaires:

Luc Mandret a dit…

Merci pour le morpion !

Claudio Pirrone a dit…

Et paf petit coup de chaine :-)

Passage a dit…

Oups, j'ai fermé mon blog hier et je ne sais pas quand j'en ouvrirai un autre...
Je vais tout de même écrire mon point de vue et je trouverai bien un blog hébergeur... (^o^...

BGR a dit…

J'ai accompli ma part du travail :

http://bgr.hautetfort.com/archive/2008/12/20/chaine-du-modem1.html

Aurélien a dit…

@Passage:

Tu peux héberger ton point de vue dans ces commentaires si tu veux.

Passage a dit…

Pour ne pas encombrer les commentaires, je fais court. Merci Aurélien de me permettre de publier ici mon point de vue.

+S’il est une source d’espoir au Modem, c’est qu’il a prouvé le possible d’adhésion citoyenne à une politique nouvelle. Nous avons tous suivi la « Modem Impulsion . » C’est le signe que le moment est propice, que la politique est usée de ces affrontements qui nourrissent les partis de droite et de gauche. Et je suis fière d’avoir été parmi les premiers citoyens français à s’y engager et ainsi à montrer cette volonté de construire autre chose


-Ce qui est dommage, c’est que les divers adhérents pionniers, pleins de bonne volonté , n’ont pas pu proposer une autre direction à ce mouvement que celle imposée par les politiciens enfermés dans leur formation politicienne rétrograde, clientéliste, irrespectueuse envers les autres participants à cette construction.. La stratégie du Modem fondée sur la course aux électeurs et au mandat n’apporte rien à la politique. Pire, elle mène le mouvement et François Bayrou droit dans le mur.



-Ce qui empêche le Modem d’évoluer, ce n’est pas qu’on y fasse des erreurs, qu'on n'arrive pas encore à travailler ensemble, qu’on tâtonne, qu’on ait du mal à avancer sur ce chemin non tracé auparavant. C’est plutôt qu’on dénie les dysfonctionnements au lieu de les gérer et de mettre en place des actions correctives. C’est cette rétention d’informations, cette volonté de faire comme si tout allait bien; de laisser des petits coqs prendre des responsabilités même si pour ça ils doivent écraser, humilier, cogner même parfois des adhérents qui veulent faire autre chose que valider des textes rédigés par quelques uns.
Comment les adhérents peuvent-ils accepter d’être ainsi considérés ? Quel exemple pour les Français !

.
+Ce qui me fait espérer, c’est que ce parti peut faire illusion assez de temps pour que des Français découvrent qu'il y a bien un autre possible. J’espère que ce « passage Modem » permettra d’ébranler quelques croyances, quelques certitudes sur la fatalité des affrontements entre partis.

+Ce parti aura séduit de nombreux hommes et femmes qui n’ont pas forcément adhéré mais qui observent. Et même s’ils affirment souvent que les hommes qui le composent sont loin de démontrer leur volonté de changer la politique, ils ont matière à réfléchir. Et finalement, il est possible qu’ils soient nombreux à déjà imaginer ce que devrait être cette autre politique. Je veux dire que même si ce parti est un parti Canada Dry, il permettra, j’espère, de faire changer la politique, par ricochet…


__________

J’ai envie de connaître le point de vue de personnes que je connais peu. N’ayant jamais tagué, je ne sais pas comment faire, alors je mets les liens à la suite.

Donc les suivants sont:

Robert
Gilles Artigues
Philippe Morisset
Frédérique

Passage a dit…

Euh... Les liens ne sont pas passés alors...

Robert
http://modem-trets.blogspot.com/

Gilles Artigues
http://gillesartigues.free.fr/spip/

Philippe Morisset
http://modem53.hautetfort.com/about.html

Frédérique
http://demsf.free.fr/

Philippe a dit…

J'ai tenté une revue des Blogs ayant participé à la chaîne du doute est de la fierté MoDem

Voir :
http://lamecaniquedelorange.hautetfort.com/archive/2008/12/23/revue-des-blogs-analyse-du-doute-democrate.html

Enregistrer un commentaire

Fil infos