mercredi 9 juillet 2008

Le Perito Moreno craque


30 km de long, 5 km de large et 70 m de hauteur de glace, l'équivalent d'un immeuble de 20 étages, une couleur unique et hypnotique. La péninsule de Magellan permet aux visiteurs de se présenter à son pied et rester immobiles et silencieux, dans l'espoir d'avoir le privilège d'entendre ces craquements gigantesques lorsque la glace rompt et qu'un iceberg entame une dérive sur Lago Argentino. Le Perito Moreno est le joyau du Parc National des Glaciers de la Patagonie, dans le Sud de l'Argentine.



J'ai eu cette chance dans ma vie, fin 1998, de me retrouver face à ce colosse. J'en garde un souvenir inoubliable. Cette sensation qui nous fait sortir ces phrases toutes faites mais on ne peut plus justes sur notre propre petitesse, notre vulnérabilité, notre inconscience, notre arrogance, notre ignorance, notre folie. C'est une leçon d'humilité pour la vie que de se retrouver confronter d'aussi prêt à une telle puissance, majestueuse et hors du temps. Ce fut pour moi un événement aussi révélateur et marquant que la découverte de certaines œuvres musicales ou littéraires majeures.

Cette merveille de la Nature est l'un des derniers glaciers au Monde à ne pas être en régression. Par l'effondrement de son front tous les quatre à cinq ans, il a habitué depuis prêt d'un siècle ses visiteurs à des ruptures de glace spectaculaires. Cependant pour la première fois depuis que l'homme surveille l'évolution de ce glacier, il s'est rompu en plein hiver argentin. Depuis les visiteurs attendent la rupture définitive de l'énorme bloc de glace ne tenant plus que par une arche quasi parfaite au Perito Moreno.


"Les scientifiques ont relevé, depuis 1917, diverses avancées et réductions du colosse de glace dont les cycles de croissance et de rupture se sont révélés irréguliers à cause du réchauffement planétaire, selon des études officielles. La rupture du glacier Moreno en hiver est un indicateur du phénomène de réchauffement de la planète, que certains analystes lient aux émissions de gaz quand d'autres affirment que ces changements sont périodiques, a rappelé Norberto Ovando, expert de la Commission mondial des zones protégées, sur le portail internet du quotidien local Rio Negro."

Pour de très beaux albums photos, c'est sur Flickr. Pour suivre l'évolution de cette rupture historique, c'est en direct, c'est en ligne, et c'est ici.


Aurélien

1 commentaires:

arnaudh a dit…

Merci beaucoup Aurélien d'avoir relayé l'info. Moi aussi j'ai eu une expérience inoubliable sur ce site (de même qu'à Iguazu).

Combien de signes visibles de réchauffement climatique seront encore nécessaire pour que les propositions de Kyoto soient mises en application et que celles de Bali soient signées...

Enregistrer un commentaire

Fil infos