lundi 5 janvier 2009

Retour en douce...

_
Merci au sceptique Claudio de me permettre un retour en douceur après ces fêtes de fin d'année. J'en profite pour vous souhaiter, à vous qui lisez régulièrement ce blog ou qui venez d'y échouer, une année 2009 aussi heureuse que possible.

Il s'agit donc d'une nouvelle chaîne... Le principe est de citer 6 livres qui nous tiennent à cœur et d'expliquer son choix. Apparemment ce principe est doué d'une certaine flexibilité puisqu'au livre on peut substituer une chanson, un poème ou même une photo. Je me permettrai donc quelques écarts tout en restant dans la littérature...


La Méthode - Edgar Morin:
J'aurais pu faire dans la facilité en citant les 6 tomes qui composent cette clé de voûte de l'œuvre d'Edgar Morin, et aussitôt passer le relais à d'autres blogueurs, mais j'ai préféré rester beau joueur. La découverte de la pensée d'Edgar Morin, notamment par le cinquième tome de la Méthode: L'humanité de l'Humanité, a été pour moi une révélation. J'ai découvert là une rationalisation implacable de toutes mes intuitions sur le monde et l'Humanité. Le terme "rationalisation" est d'une laideur sans nom mais ici on ne peut plus juste: la lecture de la méthode m'a permis de réorganiser ma pensée en se fondant sur la logique tout en supprimant l'inutile. Évidemment, je ne prétends pas être ni un penseur, ni un intellectuel, mais cette oeuvre me fut déterminante pour défricher les chemins de la pensée.


Ces gens-là - Jacques Brel:

Il est de ces œuvres qui disent tout de manière à la fois parfaitement simple et parfaitement belle. Cette chanson en est, et me filera la chair de poule à chaque écoute. J'insère une vidéo, parce que la performance de Brel est immense, mais le texte se suffit à lui-même.





La faim du tigre - René Barjavel:


Barjavel disait qu'il aurait donné tous ses autres livres pour celui-ci, et je le crois volontiers. Un somptueux bouquet de nerfs existentiel.


La plus belle histoire du Monde - Hubert Reeves, Joël de Rosnay, Yves Coppens et Dominique Simonet:

Celui-ci je le conseille comme point de départ pour tous les jeunes qui s'intéressent à l'univers, à la vie et à l'homme. Au passé, au présent et au futur.


Le dictionnaire:

Forcément. L'œuvre littéraire la plus sous-estimée de tous les temps. Vivement l'adaptation pour le grand écran! Mon passage préféré? La définition, sans doute la moins lue de toutes, du mot "dictionnaire". Plus sérieusement, ne vous est-il jamais arrivé de discuter, en contradiction, pendant une heure ou deux, de manière très passionnée sur un sujet très sérieux, avant de vous rendre compte que vous n'aviez pas la même définition du sujet central de la discussion que votre interlocuteur et que vous étiez, en fait, en accord depuis le début? Et puis pour ceux qui ne connaissent pas, il y a le jeu du dictionnaire... des heures de plaisir.


L'Étranger - Albert Camus:

Parce que je m'y reconnais et qu'il me laisse penser que toute personne qui ne s'y reconnaîtrait pas aurait un sérieux problème de conscience. J'aime ces œuvres dans lesquelles je perçois quelque chose de profond et d'universel.


Voici les heureux élus pour prolonger la chaîne: Quitterie, MIP, Christophe Ginisty et Jacques.


Aurélien

2 commentaires:

Nelly a dit…

Ravie de voir que tu es revenu!!!
Je te souhaite une excellente année 2009!
Joli choix de livres, faut que je m'occupe du mien aussi.
A très bientôt!

voyance sérieuse et gratuite a dit…

Ton blog est vraiment génial, je tenais à te remercier pour l’aide que tu apporte.

Enregistrer un commentaire

Fil infos