lundi 26 janvier 2009

Élucubrations sous le Soleil

_
L'UMP tenait son Conseil National le week-end dernier avec en point d'orgue le discours du Président de la République. En rupture avec la tradition selon laquelle le Chef de l'État est au-dessus des partis politiques, Nicolas Sarkozy est venu imposer son sceau sur ce que devra devenir son principal outil politique.

Avant son intervention se sont succéder à la tribune plusieurs orateurs plus ou moins inspirés, et l'on a pu ainsi assister à une série d'élucubrations toutes plus sophistiquées les unes que les autres. Un spectacle un brin ringard - je vous invite à visionner ici la présentation de la nouvelle équipe dirigeante par le benjamin du bureau politique - sans cohérence ni réalisme, pour un parti de plus en plus à l'image de son chef: narcissique.


Ça ne veut rien dire mais ça sonne bien:

En totale "cohérence" avec la résolution élyséenne, faite lors de ce Conseil National, de faire de l'UMP un grand parti populaire proche des travailleurs, Frédéric Lefebvre, en prévision du mouvement social prévu ce jeudi, annonce que l'UMP souhaite sanctionner les abus du droit de grève. Évidemment, il ne précise pas ce qu'il entend par là... Est-ce faire grève trop souvent? Trop longtemps? C'est très simple une grève, il faut: être au moins deux, cesser totalement son travail pendant une période pouvant s'étaler sur moins d'une journée à plusieurs mois, déposer au moins une revendication d'ordre professionnel ainsi qu'un préavis de cinq semaines (pour les services publics seulement). On voit mal comment quiconque pourrait abuser de ce droit, et donc encore moins comment sanctionner. Mais Frédéric Lefebvre n'est après tout que porte-parole, pas porte-pensée. Pour se rapprocher de l'identité ouvrière, rien de tel que de prendre les travailleurs pour des idiots.


L'ouverture comme attrappe-couillon :

Avec la nomination d'Éric Besson au poste de Secrétaire Général Adjoint de l'UMP, Nicolas Sarkozy pense pouvoir vanter sa stratégie dite d'ouverture aux autres courants politiques du pays. Dans son intervention François Fillon aura réussi à le faire applaudir par l'ensemble des responsables UMP présents, Axel Poniatowski inclus. Sauf qu'en s'encartant à l'UMP Éric Besson achève sa mue. Il n'est plus socialiste. Il a changé d'équipe et ne roule plus que pour son nouveau parti. Quand une équipe de foot achète un joueur, celui-ci ne peut plus défendre les couleurs de son ancienne équipe. Il ne s'agit donc pas d'ouverture, mais d'assimilation. Comme l'avait prédit François Bayrou dès 2007, participer à l'ouverture sarkoziste c'est se condamner à se renier ou disparaître. Éric Besson, spécialisé en économie, réalise-t-il seulement le trophée sarkoziste qu'il est devenu avec sa double nomination au ministère de l'immigration et à un poste important à l'UMP?


Plus c'est gros plus ça passe:

Le nouveau Secrétaire Général de l'UMP, Xavier Bertrand, a fièrement annoncé vouloir atteindre la barre symbolique des 500 000 adhérents de l'UMP d'ici 2012, contre environ 280 000 aujourd'hui. Autrement dit, on double en 3 ans, ce qui représente entre 70 000 et 80 000 adhésions par an en moyenne. À moins d'une sérieuse manipulation des chiffres - notez ici comme le texte annonce 400 000 adhérents tandis qu'en haut à droite on en annonce 113 000 de moins - ou d'offrir une carte d'adhérent à chaque nouveau chômeur en 2009, l'objectif est complètement démesuré, d'autant plus quand la tendance actuelle est inverse. Peu importe, ça galvanise les troupes. Xavier Bertrand l'annonce donc, et l'ensemble des conseillers nationaux d'applaudir...


Raffarinade astronomique:

Quand vous êtes le soleil, c'est bien d'avoir des étoiles qui expriment la diversité. Et puis l'étoile doit devenir soleil, et à ce moment là il faut l'aider. Voici ce qu'il y a retenir des propos de Jean-Pierre Raffarin lors du Conseil National de l'UMP. L'étoile de la diversité, c'est Rachida Dati qui quittera le ministère de la Justice pour conduire, derrière Michel Barnier, la liste UMP aux européennes pour la région Île-de-France. Et qui est le soleil? Éblouissant...


Le Soleil brillait, n'ayant pas d'alternative, sur le rien de neuf.
[Samuel Beckett]


Aurélien

2 commentaires:

Anonyme a dit…

En parlant d'étoile et de pouvoir...
voilà un article qui aborde le sujet :
http://www.fin-du-monde-2012.com/2009/01/nibiru-illuminati-2012/

voyance gratuite en ligne a dit…

J’avoue que vous faites un travail extraordinaire qui me fascine.

Enregistrer un commentaire

Fil infos