lundi 14 avril 2008

Offensive démocrate


En réponse aux manipulations élyséennes récemment révélées par la presse -voir les notes Hold-Up et Modem: le mort à abattre - François Bayrou tenait cet après-midi une conférence de presse solennelle annonçant la riposte.

Le texte intégral de cette annonce est en ligne sur le site du Modem.

Il y dénonce les méthodes indignes et déplacées de Nicolas Sarkozy; il y rappelle quatre des principaux points de désaccord; il y démontre la nécessité de défendre le pluralisme en France, non seulement pour le Modem, mais pour tout autre mouvement politique souhaitant se développer indépendamment des structures majeures existantes.



Devant l'agitation des médias et de la blogosphère, François Bayrou actionne son principal levier au sein du Mouvement Démocrate: les adhérents. L'immense majorité d'entre nous sommes en accord avec lui sur l'idée que la survie et la concrétisation de nos aspirations politiques et éthiques ne seront possibles que dans une évolution indépendante de l' U.M.P. et du P.S.. Nous serons visiblement appelés à nous prononcer par vote sur ce sujet avant l'été.

Pour ma part, la ligne que je suivrai est claire, c'est celle de l'indépendance et du pluralisme. Je me souviens du mois de novembre 2006 quand j'annonçais à ma mère, éternelle sympathisante socialiste, que je voterai pour François Bayrou au premier tour, et si possible au second tour des présidentielles, même dans un éventuel face à face avec Ségolène Royal. Devant son incompréhension, j'avais répondu quelque chose qui ressemblait à ceci: "Je ne connais pas encore son programme, je ne sais pas encore si je serai d'accord avec lui sur les sujets majeurs. Mais ce que je sais déjà, c'est qu'il est démocrate et qu'il est plus que nécessaire, il est urgent, de faire naître une troisième force démocrate en France."
Le reste de la campagne présidentielle a achevé de faire de ma voix un vote d'adhésion, mais nous sommes finalement arrivé à ce point tournant, à cette question: Un troisième choix politique est-il souhaitable pour notre pays?

Évidemment oui. Et au-delà un quatrième, un cinquième... Ce sujet dépasse les seuls intérêts du Modem ou de François Bayrou. Le pluralisme est indispensable pour créer des majorités d'idées en faveur des citoyens et non plus des majorités d'étiquettes en faveur des partis.

Au nom de quoi l' U.M.P. sarkoziste, et moins ouvertement le P.S., s'opposent à cette ouverture démocratique si ce n'est pour conserver l'exclusivité du pouvoir qu'ils partagent et s'échangent entre eux, et l'on sait avec quel résultat, depuis 30 ans?

Parce que la France et le Monde ne sont pas binaires mais complexes et diverses, c'est à nous démocrates du Modem et d'ailleurs d'en tirer les conséquences et d'imposer le pluralisme à nos dirigeants.


Aurélien

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

Fil infos