jeudi 1 avril 2010

Les Jeudis d'Edgar - 24 - Travailler les idées qui me travaillent

Chaque jeudi (ou presque...) je viens vous présenter un échantillon de l'œuvre et de la pensée d'Edgar Morin. Je souhaite ainsi, en rapprochant à ma modeste mesure ses idées de la politique en général et du MoDem en particulier, nourrir les débats qui prendront place pour définir, et éventuellement mettre en application, ce nouveau modèle de société que des millions de français ont appelé de leurs vœux en mai 2007.

Pas un retour ; une simple respiration. Si ce qui suit raisonne en vous autant qu'en moi, vous aurez un peu mieux compris l'apnée de ce blog...



Votre formule " je travaille les idées qui me travaillent " justifie qu'on commence cet entretien par les ressorts intimes de votre pensée ou la «dialogique», pour utiliser un de vos outils conceptuels, qui existe entre les événements marquants de votre vie et votre pensée.

Je suis de ceux qui ne peuvent pas dissocier leur vie de leurs idées, je dirais même de leur oeuvre. L'expérience de ma vie s'est répercutée sur mes idées. J'essaie de vivre en conformité avec ces idées, plus ou moins bien, plus ou moins mal car j'ai des carences et des défauts. Si vous voulez que j'aille plus avant, je dirais que je tente souvent de m'analyser, de me connaître, je crois que j'agis en fonction de ma vocation intérieure mais aussi d'un principe capital : on ne peut pas faire comme si on était le centre du monde, le souverain de l'univers, le propriétaire de la vérité.

Il faut toujours penser qu'il y a une relation entre le "nous" connaissant et notre connaissance, entre le "nous" observant et notre observation, entre le "nous" conceptuel et notre conception. Cela est aujourd'hui démontré au plan anthropologique. Que fait notre cerveau avec ses terminaux sensoriels ? Il traduit, il reconstruit sa perception du monde extérieur. Une idée est aussi une façon de traduire le monde. On se rend compte à chaque époque de l'histoire que les gens ont cru être propriétaires de la vérité absolue, objective et qu'ils se sont trompés. J'aime beaucoup citer cette phrase de Marx : "Les hommes ne savent pas ce qu'ils font et ne savent pas ce qu'ils sont".

La nécessité de me connaître et de me connaître connaissant est quelque chose d'impérieux, qui revient souvent dans mes livres. Quand j'ai voulu savoir ce qui m'anime (j'ai détecté cela avec le temps) je me suis aperçu que j'étais animé par une double dialogique ; vous savez ce que j'appelle la dialogique, ce sont deux idées apparemment antagonistes, mais en même temps complémentaires. Ma double dialogique s'articule autour de deux entités : « foi-doute » et « rationalité-mysticisme ». Si j'essaie d'en connaître la source, je trouve un accident personnel, la mort de ma mère quand j'avais dix ans. Elle m'a d'autant plus ébranlé que j'étais un enfant unique, avec tout ce que cela implique. Elle m'a donné une sorte de scepticisme irrémédiable sur toutes choses. En même temps, la perte de quelqu'un qui représentait pour moi l'amour et la communion m'a amené à rechercher une communion, une foi que je n'ai jamais trouvées dans les religions officielles.

Mais si je prends le mot religion au sens plus large de fraternité dans le monde, c'est ce que j'ai trouvé dans l'idée socialiste et communiste formée au dix-neuvième siècle ; c'était une religion de la fraternité et de l'espérance.J'ai une tendance critique, bien que j'ai pu en pleine guerre entrer dans le communisme stalinien. Mais vous savez que c'était une époque de luttes dantesques et je me disais : une fois dépassé le communisme de gel, le socialisme s'épanouira. Très peu de temps après, l'esprit critique m'a montré que mes espérances ne se réaliseraient pas. D'autre part, je crois beaucoup à la rationalité ; je dis rationalité et non pas Raison avec une majuscule. La Raison, pour moi, c'est croire qu'on peut tout comprendre uniquement à partir d'une théorie purement logique, tout pouvoir expliquer. Je crois par contre que la rationalité est ouverte : elle veut dire qu'il faut savoir manier l'induction, la déduction, la logique mais surtout l'argumentation.


Qu'est ce qu'être rationnel ?

C'est voir si les faits sont en accord avec votre théorie. S'ils ne le sont pas, ce ne sont pas les faits qui ont tort mais votre théorie qu'il faut corriger. Pour moi, c'est ça la rationalité et en même temps, elle demeure ouverte car il y a des phénomènes inexpliqués. Je pense qu'il y a dans l'univers un résidu inexplicable, une part de mystère…Mes pulsions ont fait que j'ai reconnu de plus en plus dans Pascal un auteur-clé qui, dans le fond, exprimait mon être, ma pensée. Ça pouvait sembler paradoxal parce que Pascal, quand on l'apprend dans les livres, c'est qui ? C'est l'homme (un grand croyant) qui a voulu prouver que la religion chrétienne était la vraie religion ; mais ce n'est, à mon avis, qu'un aspect de Pascal.

Quand on lit tout ce qu'il a écrit dans Les Pensées, on voit qu'il était animé aussi par le scepticisme ; c'est lui qui a écrit "Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au-delà". Il s'est rendu compte que les vérités étaient relatives. Il a lu Montaigne qui était un grand sceptique et dans son Discours sur la condition des grands, c'est-à-dire les rois, les grands seigneurs, les aristocrates, il déclare que s'ils sont grands, c'est par le hasard de la naissance. Certes, ensuite, il ajoute : "Oui, évidemment ils ne sont pas meilleurs que les autres, mais s'il faut un minimum d'ordre social, laissons-les gouverner".

Cet esprit très rationnel connaît les limites de la raison et c'est avec la raison qu'il connaît les limites de la raison. Il croit, mais il sait très bien qu'on ne peut pas prouver rationnellement l'existence de Dieu. Alors il dit : "Il faut parier". C'est une idée tout à fait moderne. Enfin, Pascal est un mystique, qui a eu sa nuit extraordinaire de révélation, d'extase. Je reprends le pari de Pascal sur mes idées fraternitaires : on peut peut-être civiliser la terre et être moins inhumains les uns à l'égard des autres. Je continue à croire qu'il faut l'esprit critique et le scepticisme plus que jamais, parce que nous vivons à une époque où tout ce qui aide à connaître objectivement la réalité peut être truqué. On avait déjà vu des photos truquées par les spirites pour faire apparaître des ectoplasmes, on avait vu les photos où Staline ou Mao effaçaient les personnages condamnés, mais aujourd'hui, avec les images virtuelles, vous pouvez fabriquer n'importe quelle contrefaçon de la réalité historique. Nous avons donc besoin plus que jamais de notre rationalité critique.

Il y a la question mystique : quand vous éprouvez une sensation d'émerveillement devant une oeuvre musicale, une fête, une communion d'amis, dans l'amour, bien entendu, ce sont pour moi des choses mystiques, vous vivez une poésie de l'existence qui transcende les conditions prosaïques. C'est un peu parce que je crois que je suis animé par ces dialogiques que je suis ce que je suis, que j'en suis arrivé à formuler l'idée que la pensée doit être complexe.


Pourquoi ?

Parce que, justement avec cette forme d'esprit, je suis très sensible aux arguments contraires. Quand Pascal a écrit que le contraire de la vérité, ce n'est pas une erreur, c'est une vérité contraire, j'ai compris ça parce que j'avais en moi toutes ces contradictions qui me travaillent. Je suis sensible aussi aux réalités multidimensionnelles.

Je ne sais pas si ça tient à cette forme d'esprit ou au fait que je ne me suis pas laissé domestiquer par l'école ni par l'université. Quand je suis entré à l'université, j'étais un adolescent, je voulais connaître l'homme et la société ; je me suis rendu compte qu'il fallait que je fasse des études d'histoire et même des études de droit, parce qu'à l'époque, l'économie, qui me paraissait une science très importante, était enseignée en faculté de droit ; il fallait que je m'inscrive en sciences politiques et en philosophie et, à l'intérieur de la philosophie, en sociologie. J'ai commencé à être étudiant non pas pour me spécialiser dans une carrière mais pour connaître un peu les réalités humaines. Du reste, j'étais sous l'influence de Marx, en qui je voyais un penseur de la totalité humaine. Quand j'ai commencé à faire des recherches sur des phénomènes sociaux, je me suis dit que je ne pouvais pas découper l'économique, le psychologique, le religieux, l'historique, que tout ceci est interrelationnel et multidimensionnel.

C'est cela que j'ai commencé à comprendre, sans employer encore le mot de complexité, qui m'est venu sur le tard. J'ai vu que ce qui m'intéressait, c'était de dévoiler les liens entre les choses et, dans le fond, je crois que cette forme d'esprit que j'ai entretenue, les curiosités que je n'ai pas abandonnées font que je suis chercheur non seulement professionnellement, mais existentiellement.


Pour lire ou relire tous les épisodes des Jeudis d'Edgar, c'est par ici.


Aurélien

23 commentaires:

Claudio Pirrone a dit…

Il revient ! (peut-être)

Thierry P. a dit…

Bon retour.

ArnaudH a dit…

Welcome back :-)
Moi aussi sous peu.

florent a dit…

Enfin une bonne nouvelle :)

François-xavier a dit…

tralaaaaa! bon retour le ponpon!
ça résonne en moi ce texte et ça raisonne en moi! :)
ça me rappelle quelques échanges que l'on a eu la dernière fois a Nantes.
continue de nous faire découvrir l'oeuvre de ce mec qu'a l'air pas con. ;)
bises a vous 4

François-xavier a dit…

j'ai encore lu trop vite :)
l'apnée... un doute persistant?
pas de retour dans l'immédiat?

passage a dit…

Bonjour Aurélien

Moi aussi, comme Edgar, j'aime à dévoiler les liens entre les choses... A tel point que lorsque j'argumente à partir de quelque chose, on est souvent surpris, dans mon argumentation, de ce que l'on prend pour des digressions et on ne voit pas ce que ceci fait là... Alors que pour moi ce n'est pas hors sujet... Ce n'est pas dissocié...
Quant à la perception du monde extérieur, oui, je suis d'accord, ce n'est pas le monde extérieur. C'est ce que l'on en perçoit avec nos limites personnelles, ce que l'on interprète avec nos distorsions, nos sélections. Et "si une idée est aussi une façon de traduire le monde" c'est aussi une façon de le réduire

passage a dit…

J'ai fait la connaissance, aujourd'hui de Ayn Rand...

Je trouve des résonances dans sa comprenette avec celle d'Edgard Morin et modestement avec la mienne...

"Elle soutient que la réalité existe indépendamment de l'observation (répondant par l'affirmative à la question « Est-ce que la Lune existe quand je ne la regarde pas ? »"

http://fr.wikipedia.org/wiki/Objectivisme_%28Ayn_Rand%29

Aurélien a dit…

Je ne connais pas bien Ayn Rand... il faut dire que le peu que j'ai lu sur elle et sa philosophie objectiviste fait peu pour m'attirer. Ses idées assez loin, sinon à l'opposé, de celles d'Edgar Morin. Notamment, là où le père de la pensée complexe veut mettre de la poésie, intégrer de l'incertitude, créer du lien elle prône un individualisme poussé, un réalisme froid, acéré, qui juge à la hâche de ce qui est bon ou mauvais...
C'est l'impression, peut-être erronée, qu'elle me donne en tout cas. Et puis il y a cette étrange conclusion: le seul système pertinent serait le capitalisme... ?

passage a dit…

Je comprends ce qui te gêne...

Pourtant, j'ai fait le lien entre Edgar Morin et Ayn Rand dans le sens où ils sont conscients tous les deux que la réalité n'est pas le regard que l'on pose sur elle.

J'aime la poésie qu'Edgar Morin ne peut s'empêcher de mettre parce que c'est sa nature; et tout autant le constat de Ayn Rand qui ne se fait pas d'illusion sur la nature de l'homme et qui ne renie pas les émotions, au contraire.

(EM : Nous avons donc besoin plus que jamais de notre rationalité critique.)

Elle dit juste qu'elles n'aident pas à la compréhension et je suis d'accord avec elle... Je ne l'ai sans doute pas assez étudiée mais je vois autre chose qu'un jugement à la hache de ce qui est bon ou mauvais. Je perçois une analyse fine et une prise en compte de la réalité qui la mène à conclure que l'homme doit choisir sa vie.
Le capitalisme vu par Ayn Rand me semble bien loin du capitalisme de fait et malsain que nous subissons finalement aujourd'hui sous la bannière de la démocratie.

Mais j'avoue qu'il faut que je la lise plus...

(°_^...

Marie Liesse a dit…

Que ce soit pour les articles que tu présentes ou pour les photos, c'est génial! bravo! Je viens de parcourir et de découvrir ton blog, je le trouve excellent et parfait

Voyance sérieuse par telephone

voyance a dit…

Toujours aussi passionnant et tellement diversifier, je suis heureuse moi qui suis invalide vous m’apportez que du bonheur. Continuez ainsi !
voyance gratuitement

voyance gratuite par mail a dit…

Bravo pour ce site qui commence sur de très bonnes bases !
Bonne continuation

voyance gratuite a dit…

C'est avec plaisir que je regarde votre site ; il est formidable .j'ai bientôt quatre vingt printemps et je passe du temps vraiment très agréable à lire vos jolis partages .Continuez ainsi et encore merci.

voyance par mail gratuite a dit…

Je suis passée faire un tour sur ton site. Continue! Peux-tu me mettre en partenaire car je t'ai mis sur mon site.

A bientôt.

voyance gratuite par email a dit…

Eh bien, riche créativité et surtout une belle source d'infos pour ceux qui travaillent avec des enfants, merci à vous et continuez de nous enrichir, belle journée à vous

rosy123 a dit…

Bonjour !
Je viens de parcourir votre site. Que d'originalité et surtout d'idées !
Je repasserai sûrement vous rendre visite.
Bonne continuation

voyance gratuite en ligne

voyance serieuse a dit…

Superbe Blog bien plus complet et pratique. Il me faudra des mois pour arriver à "rattraper" mon retard.

Pnane Weg a dit…

1nike store
columbia outlet
north face outlet
air jordan 11 legend blue
chanel outlet
coach factory online
nike outlet
the north face sale
fitflop shoes
coach factory outlet
converse outlet
ralph lauren polo shirts
red jordans
coach purse
kate spade sale
burberry scarf
kate spade outlet
clearance nike
ugg boots outlet
north face denali jacket clearance
cheap michael kors purses
vans store
nike heels
air jordan 11
new balance outlet
canada goose jackets
kate spade outlet
prada shoes
new balance outlet store
cheap canada goose coats
nike outlet
shoes jordan
jordan outlet
north face jackets clearance
ralph lauren clearance outlet
north face jackets
jordan retro 6
1027wjl

Pnane Weg a dit…

christian louboutin outlet
mont blanc legend
celine bags
north face outlet 70% off
michael kors outlet online
coach sale
rolex watches for sale
wholesale jordan shoes
north face kids jackets
jordan retro 11 legend blue
north face outlet 70% off
gucci handbags
coach outlet store online clearances
the north face clearance
lebron james shoes
coach purses
kate spade outlet online
jordan 6s
boys north face jackets
michael kors sale
michael kors outlet
rolex watches prices
salvatore ferragamo belt
michael kors outlet 70% off
mont blanc pens sale
michael kors watches discount outlet
kate spade outlet
ferragamo shoes
north face jacket
hermes bag
coachoutlet.com
rolex watches for men
nike sale
ugg boots on sale 70% off
michael kors outlet online
north face outlet 70% off
north face jackets clearance
1027wjl

voyance mail gratuite a dit…

Bonsoir, tous mes remerciements pour ton travail sur ce blog que j’apprécie beaucoup. C’est un plaisir à lire, très vivant et très bien fait. Bravo !

lin a dit…

Coucou, ton blog est trop ! Je viens tous les jours et cela me plait beaucoup

voyance gratuitement

rosy123 a dit…

Bravo ! Votre blog est l'un des meilleurs que j'ai vu !
voyance gratuite immediate

Enregistrer un commentaire

Fil infos